6 mai 2022

Article
5 min

Comment rendre votre centre de données plus écoénergétique

Les batteries au lithium, les unités de distribution de l'énergie (PDU) intelligentes, le refroidissement liquide et le refroidissement à l’air frais sont des innovations qui mettent à l’avant-plan le centre de traitement de données durable.

Ryan Beauchamp

Contenu

L’énergie verte constitue un point de discussion important de nos jours, non seulement en ce qui concerne les objectifs de responsabilité sociale de l’entreprise, mais aussi en ce qui a trait aux économies de coûts. Les tendances énergétiques dans le centre de données ont connu une croissance constante, passant de 4 à 5 kW par l’heure à 10 à 15 kW par heure et, dans le futur, nous pouvons prédire une croissance encore plus élevée atteignant peut être de 20 à 40 kW à mesure que la densité centrale de l’UCT augmente, que la mémoire augmente et que la charge de travail de l’IA et de l’apprentissage automatique sur place se poursuit. Alors que nous réfléchissons à ce que le secteur des TI peut faire pour ces objectifs, le plus grand éléphant dans la pièce est le centre de traitement de données.

Les besoins en alimentation des centres de données n’ont pas beaucoup changé au cours des dernières décennies. Les questions standard sur le nombre d’unités de distribution d'énergie (PDU) dont vous avez besoin, les types de câbles, le type d'alimentation sans coupure (ASC ou UPS) que vous souhaitez et la durée d'arrêt de vos serveurs représentent toujours des questions valides et importantes lorsque vous concevez et planifiez un centre de données. Maintenant, il faut ajouter la question « Comment pouvons-nous rendre tout cela plus écoénergétique afin de répondre à nos initiatives écologiques? » et nous devons faire une pause et examiner la technologie du centre de données. Les batteries au lithium, les unités de distribution de l'énergie (PDU) intelligentes, le refroidissement liquide et le refroidissement à l’air frais sont des innovations qui mettent à l’avant-plan le centre de traitement de données durable.

Batteries au lithium-ion : elles ne sont plus réservées aux appareils électroniques

Les batteries au lithium sont un excellent exemple de la façon dont le centre de données change. Lorsque la plupart des gens pensent aux batteries au lithium-ion, ils pensent aux batteries de leur ordinateur portable ou de leur téléphone cellulaire. Mais ces batteries ont baissé en prix et ont augmenté en capacité au point où elles sont maintenant utilisées dans des solutions de stockage à grande échelle comme le Tesla Powerwall et, plus important encore, les ASC (ou UPS) de centre de données.

Le passage des batteries au plomb-acide à régulation par soupape (VRLA) au Li-ion entraîne instantanément une réduction de l’empreinte du centre de données. Il peut également aider à décharger les charges de pointe, car les batteries peuvent être chargées et déchargées plusieurs fois par rapport à l’ancienne batterie VRLA. Enfin, le cycle de rafraîchissement de vos batteries d’ASC représente la plus grande amélioration. En général, les batteries VRLA durent de quatre à cinq ans et les batteries Li-Ion offrent une durée de vie de plus de 10 ans. En regroupant tous ces éléments, vous réduisez les coûts de rafraîchissement, l’empreinte de votre centre de données et les pertes environnementales.

Qu’est-ce qu’une PDU intelligente?

La prochaine étape de la liste concernant la gestion est l’alimentation plus intelligente des centres de données, grâce à l’unité de distribution de l'énergie (PDU) intelligente. Elles sont peut-être moins connues, mais elles ont représenté un sujet encore très populaire au cours des dernières années dans le cadre des initiatives écologiques des centres de données. La première question qui nous est posée est « Qu’est-ce qu’une PDU intelligente? » En bref, il s’agit d’une PDU qui procure des commentaires sur son fonctionnement et permet un contrôle à distance de chaque prise de l’unité. Elle sera contrôlée par une connexion réseau et gérée par l’équipe TI du centre de données comme tout autre appareil qu’il gérerait normalement.

À mesure que les entreprises passent à une puissance de densité plus élevée de plus de 15 kW, la capacité de fournir une puissance efficace devient de plus en plus importante. Avec une unité de distribution de l'énergie intelligente, ou PDU intelligente, vous gagnerez en efficacité et en contrôle de l’alimentation, réduirez les coûts d’exploitation, améliorerez la planification de la capacité, augmenterez l’efficacité opérationnelle et abaisserez l’indicateur d'efficacité énergétique. L’équipe des TI et l’entreprise seront en mesure de surveiller efficacement et de fournir une visibilité de tous vos bâtis, serveurs et infrastructures essentielles. La production de rapports affichant des mesures exactes accroitra l’efficacité d’au moins 2 à 3 pour cent et se traduira par des centres de données plus propres et mieux optimisés.

Les dernières innovations en matière de refroidissement des centres de données

Alors que nous examinons plus en détail l’avenir de nos centres de traitement de données et les besoins en alimentation que la nouvelle vague de technologie apporte, nous devons également repenser la façon dont le refroidissement s’effectuera et comment nous pouvons être plus intelligents face à ce nouveau défi. Le refroidissement par air pulsé ne sera bientôt plus suffisant. Nous avons entendu parler de l’immersion par Microsoft d’un centre de données complet dans l’océan comme exemple de nouvelles idées de refroidissement, mais bien sûr, nous ne recommandons pas à nos clients de plonger un centre de données en eau salée... Donc, si nous ne sommes pas en mesure de plonger les centres de données dans l’océan, que pouvons-nous faire?

Il existe des approches variées à cela; deux méthodes se démarquent et font office de précurseurs. Le refroidissement liquide, où les composants du serveur sont submergés dans un fluide non conducteur, existe depuis un certain temps pour les joueurs sur PC. Les centres de données qui passent déjà à cette étape apprennent les nouvelles compétences et le nouveau cadre de gestion qui permet de réduire les coûts de refroidissement. Les liquides peuvent conduire la chaleur beaucoup mieux que l’air et, à mesure que les centres de données se densifient, cela devient le moyen le plus efficace pour faire face aux nouveaux défis.

Le deuxième précurseur est un centre de données à air libre. Ils permettent à l’air extérieur de passer à travers un refroidisseur à évaporation et est ensuite dirigé par l’entremise de filtres vers la ventilation froide du centre de données. Cette méthode représente une tendance populaire dans les centres de données nord-américains en particulier, car l’air nordique extérieur, plus frais, peut être aspiré. Cela permet aux climatiseurs à l’intérieur de fonctionner uniquement lorsque la température ambiante extérieure devient trop élevée, puis d’ajouter de l’air froid uniquement au besoin, ce qui réduit les coûts.

Ce ne sont là que quelques-unes des façons par laquelle CDW peut aider ses clients à s'attaquer aux initiatives écologiques au sein des centres de traitement de données. Communiquez avec votre représentant CDW pour obtenir plus de renseignements et nous serons heureux de planifier un appel pour en discuter davantage.

Témoignage écrit par Ryan Beauchamp, architecte axé sur les clients pour les aider à se familiariser avec des solutions TI hybrides et à accroître l’efficacité. Ryan est un architecte de solutions principal chez CDW. Ses domaines de prédilection sont le nuage hybride, l’infrastructure hyperconvergée, l’interface de périphérique virtuel et les solutions de centres de données.