25 octobre 2021

Article
5 min

Comment faire de la cybersécurité une priorité pendant la pandémie et au-delà

Les cybermenaces sont devenues une préoccupation encore plus importante durant la pandémie. Lisez notre blogue pour apprendre comment faire de la cybersécurité une priorité.

Expert CDW

Contenu
Cybersécurité

La pandémie de COVID-19 a imposé de nouveaux défis aux organisations qui ont dû s’adapter aux changements continus du milieu de travail. Dans ce contexte, le travail à distance et hybride est devenu une nouvelle norme et la cybersécurité est devenue une préoccupation majeure. La sensibilisation est la première étape, mais comme les organisations passent de plus en plus à des modèles de milieu de travail à distance ou hybrides, il reste encore beaucoup à faire pour assurer la sécurité de leur infrastructure.

Nous avons récemment commandé un sondage en partenariat avec Angus Reid pour analyser le sentiment envers la sécurité informatique en ce qui a trait à la pandémie et à l’avenir du travail. Le sondage a également fourni une comparaison, d’une année à l’autre, des résultats d’octobre 2020 pour constater ce qui a changé (ou non) entre le début de la pandémie et maintenant, et les résultats étaient certainement intéressants, c’est le moins qu’on puisse dire.

Les cybermenaces sont devenues une préoccupation encore plus importante durant la pandémie

Selon le sondage, les Canadiens au travail sont aujourd’hui davantage inquiets à propos des cybermenaces qu’ils l’étaient l’an dernier. En octobre 2020, 63 pour cent des Canadiens au travail étaient préoccupés par les fuites de données, le vol d’identité et les pirates informatiques, 58 pour cent étaient préoccupés par les logiciels malveillants, 52 pour cent étaient préoccupés par les fraudes par hameçonnage et 40 pour cent étaient préoccupés par les rançongiciels. Cette année, ces chiffres ont augmenté à 67 pour cent pour les préoccupations relatives aux fuites de données, le vol d’identité et aux pirates informatiques, 66 pour cent pour les logiciels malveillants, 58 pour cent pour l’hameçonnage et 40 pour cent pour les rançongiciels. Ce changement représente une tendance que nous nous attendons à voir se poursuivre alors que la pandémie persiste, car les risques et les menaces de cybersécurité continueront d'augmenter au même rythme rapide que la transformation numérique des organisations.

Bien que la majorité des Canadiens au travail aient pris les mesures de cybersécurité au sérieux depuis le début de la pandémie, alors que les Canadiens deviennent habitués aux modèles de milieu de travail à distance ou hybrides, les résultats du sondage indiquent qu’une plus faible importance est accordée à la cybersécurité, comme c’était le cas en octobre 2020. Cela est inquiétant, car la complaisance est la cybermenace ultime de toute organisation.

Pourquoi la sécurité des réseaux à domicile est tout aussi importante

Un plus grand nombre de Canadiens au travail en 2021 indiquent qu’ils prennent très au sérieux les paramètres de protection des appareils et de confidentialité pour leurs ordinateurs de travail; 66 pour cent indiquant ceci, comparativement à 60 pour cent qui disaient la même chose en octobre 2020. Cependant, moins d’employés prennent au sérieux la protection des appareils et les paramètres de confidentialité des réseaux et des téléphones, ce qui est dangereux compte tenu de l’augmentation que nous avons observée au cours de la dernière année de l’utilisation des réseaux distants et des téléphones personnels à des fins professionnelles.

En 2021, seulement 54 pour cent de travailleurs canadiens indiquaient qu’ils prenaient très au sérieux les paramètres de protection des appareils et de la confidentialité, comparativement à 58 pour cent en octobre 2020. De même, seulement 45 pour cent de travailleurs canadiens indiquaient qu’ils prennent très au sérieux les paramètres de protection des appareils et de la confidentialité, par rapport à 50 pour cent qui disaient la même chose l’an dernier. Alors que les modèles de milieu de travail à distance et hybrides sont en bonne voie de se consolider dans un monde post-pandémique, cette tendance soulève toutes sortes d’alertes si l’on regarde la cybersécurité. La sécurité des réseaux et de la téléphonie est devenue tout aussi essentielle que la sécurité informatique afin que les organisations puissent s'assurer que toutes les données privées demeurent sécurisées, c’est pourquoi la protection des appareils et les paramètres de confidentialité doivent être pris au sérieux maintenant plus que jamais.

On est en 2021… Savez-vous comment sont définis vos paramètres de confidentialité?

Une autre tendance inquiétante que les données ont révélée est que les Canadiens au travail examinent leurs paramètres de cybersécurité et de confidentialité moins souvent que l’an dernier. Cette année, le sondage a révélé que 26 pour cent des Canadiens au travail ont rarement ou n’ont jamais passé en revue leurs paramètres de cybersécurité ou de confidentialité, comparativement à 21 pour cent qui disaient la même chose en octobre 2020. Des 26 pour cent qui ont affirmé ceci, 38 pour cent disaient qu’ils n’ont tout simplement pas pensé à le faire et 29 pour cent disaient qu’ils ne savaient simplement pas comment. Ce fait suggère que les organisations doivent fréquemment éduquer et rappeler aux employés l’importance d’examiner régulièrement les paramètres de cybersécurité ou de confidentialité et de mener des formations régulières sur la façon dont elles peuvent être effectuées.

Malgré une préoccupation claire entre les organisations concernant les cybermenaces, il existe un nombre étonnamment faible de Canadiens au travail qui ont amélioré leurs habitudes d’hygiène quotidiennes en matière de cybersécurité, notamment l’utilisation de mots de passe et de phrases de passe uniques. La majorité des Canadiens utilisent des mots de passe ou des phrases de passe uniques pour leur téléphone (77 pour cent), ordinateurs (78 pour cent) et réseaux (74 pour cent), mais seulement 65 pour cent disent faire la même chose avec les appareils intelligents comme les tablettes iPad. Peut-être plus troublant encore, le nombre de Canadiens qui affirment protéger leurs appareils est plus faible cette année, avec 10 pour cent utilisant des mots de passe et des phrases de passe uniques pour protéger leurs téléphones, ordinateurs, réseaux et appareils intelligents par rapport à la même date l’an dernier. Les préoccupations principales des Canadiens concernant la sécurité des appareils peuvent être soulagées par des pratiques d’hygiène plus rigoureuses en matière de cybersécurité et il est essentiel que celles-ci demeurent solides à l’aube de 2022.

Pourquoi vous devez informer les employés de la façon de pratiquer des bonnes habitudes d’hygiène en matière de cybersécurité

Afin d’atténuer les risques liés à la cybersécurité, alors que les organisations continuent de choisir un modèle de milieu de travail à distance ou hybride, il est essentiel que chaque employé comprenne l’importance continue de la protection des appareils, des paramètres de sécurité et des pratiques d’hygiène en matière de cybersécurité. De solides mesures de cybersécurité en milieu de travail doivent également être mises en vigueur à domicile, et les organisations canadiennes doivent prioriser l’investissement dans l’éducation des employés afin de s’assurer que les pratiques exemplaires sont suivies en tout temps.

Les organisations doivent adopter une approche proactive et continue pour éduquer l’ensemble de la main-d’œuvre sur les menaces à la cybersécurité et les mesures de contre-attaque, avant que quelqu’un ou quelque chose ne compromette les systèmes, les données, la réputation ou les activités commerciales. Cela comprend de communiquer clairement que la cybersécurité doit demeurer une priorité absolue pendant la pandémie et au-delà, et que chaque employé a la responsabilité d’être cyberintelligent. Selon le sondage, cet aspect gagne a être amélioré, alors que seulement 48 pour cent des Canadiens au travail estiment que leur organisation a adéquatement préparé les employés à utiliser les outils et les processus de sécurité nécessaires au télétravail. 

L’innovation permet de continuer à mettre en œuvre de nouvelles approches, de nouveaux outils et de nouvelles technologies dans l’évolution du paysage canadien de la cybersécurité, et il est essentiel de rester à jour pour assurer une posture de cybersécurité positive. Nous comprenons que le processus de mise en œuvre peut être ardu et difficile à comprendre. C’est pourquoi un partenariat avec des experts spécialisés en cybersécurité peut aider votre organisation à assurer la sécurité de votre environnement TI.

Comment sécuriser les ressources essentielles avec Okta Identity Cloud

Okta est une plateforme complète de gestion des accès pour la main-d’œuvre et les clients, qui permet de sécuriser toutes les ressources essentielles du nuage au sol. La plateforme Okta Identity Cloud offre aux organisations un écran unique pour afficher et gérer l’accès à l’ensemble des applications et des types d’utilisateurs. Cela comprend des fonctions comme l’authentification unique, l’authentification multifacteurs et la gestion des accès API.