Centre de recherche > Podcast : Comment définissez-vous les applications modernes?

8 juin 2021

Article
3 min

Podcast : Comment définissez-vous les applications modernes?

Dans cet épisode de notre balado, nous discutons le mode de définition des applications modernes, les moyens exploités par les entreprises pour offrir une meilleure valeur aux clients et les perspectives d’avenir

Expert CDW

Podcast : Comment définissez-vous les applications modernes?

Dans le septième épisode de notre programme Get IT : Réussir avec le nuage hybride au Canada, KJ Burke et Glenn Gerrard de CDW et Henrik Gütle, directeur général de Microsoft Azure, discutent de la définition des applications modernes, de la création d’une valeur ajoutée par les entreprises pour leurs clients et des horizons de croissance.

Voici quelques faits saillants de leur conversation :

Bâtir des applications modernes dans le nuage

Concernant les technologies… Nous voyons des clients tirer parti des technologies infonuagiques modernes, comme les conteneurs, les serveurs, les microservices et même les environnements à faible code pour construire des applications modernes dans le nuage.

Parallèlement, de nombreuses entreprises doivent mettre à niveau les compétences de leurs développeurs pour qu’ils travaillent dans ces nouveaux environnements modernes. Pensez à des concepts comme DevOps et DevSecOps, ou à la gestion des produits comme discipline. Lors de nos échanges avec nos clients, nous parlons conjointement de technologie et d’organisation.

Importance d’atténuer les risques et liberté d’échouer

Nous avons nos six R dont nous parlons constamment, qu’il s’agisse d’un rachat, d’un ré-hébergement, d’une remise en plateforme, d’un remaniement, d’un retrait ou d’une rétention. Ces six R sont importants, mais nous pouvons également ajouter un septième R, qui est Réduction des risques. Comment atténuer les risques? Vous devez évaluer vos expositions aux risques. Si vous ne pouvez pas échouer, vous ne pourrez pas innover. Vous avez besoin de la liberté d’échecs.

Vous devez ensuite comprendre l’environnement réglementaire des applications que vous souhaitez déplacer ou moderniser. Vous devez vous concentrer sur la sécurité et l’évolutivité. Veillez à comprendre la perception des autres. Les éléments clés de la livraison de toute solution sont les personnes, les processus et la technologie. Dans quasiment tous les cas, la technologie est la plus facile.

Vous devez sortir de votre zone de confort, planifier le succès, commencer petit, vous concentrer sur ce qui fonctionne, trouver l’endroit où vous pouvez échouer. Voyez où vous allez obtenir des résultats percutants, puis bougez rapidement. Rampez, marchez, puis courez.

Qu’est-ce qui distingue les entreprises les plus performantes?

Microsoft a publié une étude avec McKinsey appelée DeveloperVelocity. Un grand nombre d’entreprises y est interrogé pour savoir ce qui fait la différence entre les entreprises les plus performantes et les entreprises les moins performantes. Ce ne sont pas des entreprises de TI classiques; mais plutôt des entreprises de services financiers, des détaillants, des sociétés d’énergie et ainsi de suite.

L’une des principales conclusions est que les entreprises qui investissent dans la vitesse de développement ont surpassé d’autres entreprises en termes de rentabilité, et de délai de mise sur le marché pour de nouveaux produits novateurs. L’objectif était vraiment de savoir comment ils permettent à leurs entreprises de devenir des entreprises de logiciels? Comment ils permettent à leurs développeurs de produire des applications, de nouvelles fonctionnalités et de nouvelles fonctions beaucoup plus rapidement qu’auparavant.

Il était intéressant de voir comment la modernisation des applications mène à la croissance des entreprises de logiciels. En effet, elle sépare clairement les entreprises les plus performantes des entreprises les moins performantes, peu importe leur secteur d’activité. Nous avons observé certains éléments tout au long de la pandémie qui n’ont fait qu’accélérer ce constat.

Définir la réussite dans l’adoption des plateformes de modernisation des applications

D’après les échanges avec les clients, l’efficacité générale est la préoccupation majeure. Lorsqu’ils arrivent à ce niveau, ils peuvent réutiliser le code, rapidement itéré et faire des tests A/B avec leurs clients. Beaucoup d’efficacité y est par conséquent intégrée.

Lorsque vous passez à une architecture de microservices, la phase qui implique une marche lente, c’est le travail. Mais après cela, vous commencez à simplifier les choses et vous êtes très rapidement en mesure de recycler le code, par exemple. Cela entraîne à son tour de nombreux autres avantages comme l’amélioration du service. Je peux travailler rapidement pour améliorer un élément pour un client, pour combler des exigences ou une nouvelle fonction, peu importe le cas. Finalement, c’est nettement plus financièrement responsable pour l’entreprise.

Les gens en parlent et disent « Oh, l’entreprise va économiser de l’argent sur X ou Y ». C’est vrai. Mais côté des développeurs, lorsque vous obtenez ce type de culture interne, vous attirez de meilleurs développeurs qui seront heureux de travailler à vos côtés. Bien sûr, tous ces atouts favorisent votre réactivité auprès de vos clients. Nous savons maintenant que les clients souhaitent cette fonctionnalité. Ainsi nous pouvons rapidement cibler et ajouter cette option, en ajoutant, retirant et modifiant des éléments au besoin.

4 éléments à prendre en considération lors du démarrage de la modernisation des applications

Dans cette conversation, Glenn Gerrard a relevé quatre défis à relever lorsque vous envisagez la modernisation d’applications :

  • Vous devez vérifier les opportunités d’automatisation, car l’intervention humaine est source d’erreurs.
  • Vous devez obtenir des précisions sur les personnes qui sont responsables des problèmes, car vous rencontrerez des problèmes.
  • Assurez-vous que tous vos indicateurs de réussite correspondent aux résultats souhaités. Il est préférable d’améliorer votre rendement que de se borner à stimuler l’activité.
  • Les opérations doivent absolument développer de nouvelles capacités. Ce secteur doit se rapprocher des développeurs et commencer à en apprendre un peu plus sur eux afin de pouvoir développer la compréhension et l’empathie.

Une fois de plus, le retour à la technologie, aux personnes et aux processus est la partie la plus facile. Nous devons surtout réussir dans le domaine des ressources humaines.

Pour en savoir plus sur les applications modernes, écoutez l’épisode 7 dès maintenant. Vérifiez chaque semaine des balados supplémentaires de cette série!